Finances

michael-longmire-lhltMGdohc8-unsplash-resize730x525-crop730x243.jpg

Les bourses de mobilité

A quelques rares exceptions près, tout séjour de mobilité dans le cadre d’un accord d’échange universitaire donne lieu au versement d’une bourse de mobilité dont le montant est indiqué dans la fiche de l’accord que vous trouverez dans la base de données des accords d’échange. Vous n’avez aucune démarche particulière à entreprendre pour demander cette bourse ; si vous êtes retenu·e pour un échange universitaire, vous avez droit automatiquement à la bourse de mobilité prévue pour la destination en question.

 

Pour quelques destinations toutefois, aucune bourse n’est versée mais l’université d’accueil prend en charge le logement et les repas.

 

Le SASME vous contactera en temps utile une fois que vous aurez été sélectionné·e et annoncé·e à l’université d’accueil pour régler les modalités pratiques liées au versement de cette bourse.

TOP ^

Complément de bourse à caractère social

Si votre situation financière ne vous permet pas d’envisager un séjour à l’étranger ou constitue un frein à cette mobilité, pas de panique ! Le SASME peut octroyer des compléments de type social à la bourse de mobilité qui est prévue pour votre séjour.

 

Pour demander une telle aide financière, il vous faut vous adresser au SASME et compléter le formulaire de demande d’aide financière qui vous trouverez sur son site internet (section « soutien aux étudiant·e·s ») et y joindre les annexes demandées. En cas d’acceptation de votre demande, le montant accordé sera versé en même temps que votre bourse de mobilité.

TOP ^

Taxes d'inscription aux cours

Lorsque vous partez en mobilité pendant un ou deux semestres, vous bénéficiez du statut d’étudiant·e en mobilité, qui vous donne droit à une réduction des taxes d’inscription aux cours. Ainsi, vous ne paierez que CHF 180.- par semestre à l’UNIL au lieu de CHF 580.-. Par ailleurs, le fait d’étudier dans votre université d’accueil dans le cadre de l’accord conclu avec l’UNIL vous dispense des frais d’inscription au sein de l’université d’accueil. Il devient dès lors particulièrement avantageux d’étudier à l’étranger dans ces circonstances.

TOP ^

Suivez nous:            
Partagez: